Home

SUD Revient!…

Nous aurions pu et, après des débats internes sur la pertinence de notre présence aux élections syndicales des 5 et 6 février, nous avions décidé de nous présenter aux élections de la Commission Paritaire et du Conseil Scientifique. Malheureusement, la bureaucratie électorale a eu raison de notre volonté et la liste que nous voulions déposer en Conseil Scientifique a été retoquée.

Se présenter à ces élections aurait présenté de nombreux avantages. Cela aurait permis, tout d’abord, de savoir comment notre discours et notre action sont reçus par les étudiants, et tout simplement si nous sommes audibles. Cela aurait permis  également en cas d’obtention d’un ou plusieurs élu.e.s de disposer d’informations quant au fonctionnement interne des institutions au sein desquelles nous militons. Cela aurait présenté, enfin, un avantage financier pour couvrir les coûts de fonctionnement du syndicat: tirer des tracts, des affiches, organiser des conférences etc. Mais dans tous les cas, la présence aux élections n’est pas la priorité des militants notre syndicat. Il faut dire que notre vision du syndicalisme repose avant tout sur la convergence des luttes et la transformation sociale.

Mais pas aux élections!

Nous sommes lucides quant aux limites très étroites de la « démocratie » dans les conseils et du poids réel accordé aux étudiants. Nous sommes conscients que nos revendications historiques (salaire étudiant, gratuité totale de l’enseignement supérieur, suppression d’un système universitaire à deux vitesses où la priorité est donné à des grandes écoles telles que Sciences Po au détriment de l’ensemble du système universitaire…) y trouveraient peu d’écho favorable.

Nous sommes surtout très critiques quant au contexte dans lequel se déroulent ces élections et c’est pourquoi nous avions repoussé l’idée de nous présenter en Conseil de Direction.

En effet, nous avons signé les pétitions successives émanant des différentes Assemblées Générales réunissant les personnels et les étudiant.e.s de Sciences Po. L’une des revendications phares de ces pétitions était:

La démission, la refonte et le report des élections des conseils impliqués dans ce que nous avons appelé dès le départ un vol légal !

Alors que nous avions fraternellement proposé à l’UNEF de travailler de manière commune au côté des salarié.e.s de Sciences Po, il nous a été signifié que l’accord qu’ils recherchaient avec le MET au dit Conseil de Direction était une raison suffisante pour ne pas accepter notre proposition. Que dire, par ailleurs, des autres organisations syndicales en présence ? Aucune n’a eu le courage ni la volonté de se dresser face à l’administration au cours de l’année écoulée. C’est pour toute ces raisons que nous nous abstiendrons. Nous ne leur donnerons pas la légitimité qu’ils n’ont pas su se construire dans les luttes ! Nous ne légitimerons pas un conseil coupable de complicité de vol légal !

Les 5 et 6 février…

Nous ne votons pas, et nous ne faisons pas voter!

Prochains rendez-vous  avec Sud—Solidaires Etudiant-es

  • Soutien aux boites en luttes notamment à PSA avec organisation d’une caisse de grève
  • Participation et soutien à la semaine Anti-coloniale
  • Participation et soutien aux journées contre le harcèlement sexuel.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s