Home

Ces derniers jours, l’homophobie s’intensifie…

  • 3 avril, des visuels du GUD font la promotion des violences physiques à l’encontre des personnes LGBT (lesbiennes, gay, bi et trans).
  • 4 avril, la sénatrice Chantal Jouanno est chahutée à son propre domicile.
  • 5 avril, un débat auquel devait participer le député rapporteur Erwann Binet est annulé en raison des menaces
  • 6 avril, le véhicule de la sénatrice Esther Benbassa est dégradé et deux couples gays sont physiquement et violemment agressés dans les rues de Paris
  • 7 avril, l’espace des Blancs-manteaux à Paris où se tient le Printemps des associations organisé par l’Inter-LGBT est vandalisé, recouvert d’affiches du collectif « Manif pour tous ».
  • 8 avril, un débat auquel devait participer le député Erwann Binet est également annulé pour les mêmes raisons.
  • 13 avril, le député François de Rugy est réveillé à son domicile par des manifestants, et la journaliste Caroline Fourest est poursuivie et menacée à Nantes par des militants anti-mariage pour tous.

A ces violences plus ou moins médiatisées s’ajoutent les témoignages anonymes recensés par SOS Homophobie (plus de 60 cette semaine-là), ou encore la flambée d’appels au Refuge (association d’aide aux jeunes victimes d’homophobie, certains jetés à la porte de chez eux), qui ont triplé en 2012 par rapport à 2011, surtout depuis le début des « Manifs pour tous ».

… Nous refusons qu’elle se banalise à Sciences Po comme ailleurs !

C’est dans ce contexte de libération de la parole et des agressions homophobes que le Centre Saint-Guillaume a décidé d’inviter le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon. Il donnera une conférence en Boutmy le lundi 15 avril à 19h15. 

Or Barbarin, par sa position au sein de l’Eglise catholique, par sa médiatisation, est l’un des homophobes les plus écoutés de France. En septembre 2012, il déclarait, au sujet de son opposition à l’ouverture du mariage à tou.te.s : « Après, ça a des quantités de conséquences qui sont innombrables. Après, ils vont vouloir faire des couples à trois ou à quatre. Après, un jour peut-être, l’interdiction de l’inceste tombera. »

Pour nous, Barbarin porte une lourde responsabilité, au même titre que les dirigeant.e.s de « La Manif Pour Tous » telle que Virginie Tellenne dite « Frigide Barjot », dans la recrudescence des violences homophobes que nous subissons ces dernières semaines. Dans ce contexte, nous nous sentons insulté.e.s par sa venue à Sciences Po.

Combattre les violences homophobes ne peut se faire en utilisant un double discours et en faisant croire que l’ouverture du mariage et de l’adoption pour tous représente un danger pour la société ! Combattre l’homophobie implique de se battre pour l’égalité : celle-ci passe notamment par le droit au mariage et à l’adoption pour tou.te.s, mais aussi l’accès à la PMA pour tou.te.s, et le droit pour les personnes trans’ de choisir leur identité de genre et changer librement d’état civil sans subir de stérilisation forcée.

Contre les violences homophobes : Die-In en Péniche, aujourd’hui, lundi 15 avril à 19h

EELV, Front de Gauche, G.A.R.Ç.E.S. collectif féministe, MJS, NPA, Plug n’Play, PS, Solidaires Etudiant-e-s, UNEF.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s